La Rescue Robot League

La Rescue Robot League fait partie de l’une des six ligues majeures de la Robocup German Open 2019. En effets, les épreuves de cette ligue ont pour objectif de simuler un scénario de catastrophe à l’exemple des dégats subit à la suite d’un tsunami ou d’un séisme. Dans ce contexte, les robots qui ont été développés par les équipes de recherche doivent alors être capable de trouvés les victimes simulées et cachées dans la zone de secours, et de façon aussi autonome que possible. Pour remplir leur mission, les robots sont alors équipés de plusieurs capteurs à l’instar du capteur CO2, du capteur à ultrasons, de scanners, et du LIDAR pour une  localisation et cartographie simultanées (SLAM).

Les épreuves

On retrouve plusieurs types d’épreuves distinctes.

1.Les épreuves de mobilité. Elles constituent les principales épreuves de la Robot Rescue League. Par ailleurs, elles fonctionnent toutes sur le même principe. En effet, durant l’épreuve robot doit effectuer le plus possible d’allers retours d’un point A à un point B dans un temps imparti. La disposition du terrain est fixe pour chaque épreuve de mobilité, seulement les obstacles et la matière du terrain évoluent

2. Les épreuves de dextérité. Il s’agit pour le robot de dessiner une forme avec un stylo, déplacer des objets de forme cylindriques.

3.Les épreuves d’acquisition de données. Ici le robot doit pouvoir reconnaître des images fixes, reconnaître des mouvements, détecter les objets chauds voire leur température (vision thermique) et enfin établir une mesure de la teneur en dioxyde de carbone.

4.L’exploration. Le robot doit effectuer une cartographie d’une zone inconnue au préalable, cette cartographie doit être effectuer en autonomie par le robot lors de son déplacement.